RSOC Vol. 05 No. 06 2008 pp 30 - 32. Publié en ligne 01 août 2008.

Convaincre les gouvernements d’agir : VISION 2020 et les Objectifs du Millénaire pour le Développement

Hannah Faal

Consultante principale pour les programmes de santé oculaire, Afrique de l’Ouest, Sightsavers International, PO Box 18190, 58 Patrice Lumumba Airport, Accra, Ghana.


Clare Gilbert

Professeur, International Centre for Eye Health, Conseillère médicale principale, Sightsavers International, Royaume-Uni ; London School of Hygiene and Tropical Medicine, Keppel Street, London WC1E 7HT, Royaume-Uni.

Related content

De nombreux pays ont signé la déclaration de VISION 2020 : le Droit à la Vue et ont mis en place des comités nationaux de lutte contre la cécité. Cependant, il reste encore à convaincre certains gouvernements d’allouer les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs de VISION 2020.

Lorsque l’on planifie une action de plaidoyer ciblant les gouvernements, il faut sélectionner les faits et les arguments qui auront le plus de chances de convaincre les dirigeants d’agir. Une approche possible consiste à utiliser des études démontrant les bénéfices économiques potentiels de VISION 2020. Par exemple, on peut citer que chaque dollar dépensé pour la santé oculaire et la lutte contre la perte visuelle rapportera cinq dollars à la communauté1. On estime en outre que si les objectifs de VISION 2020 sont atteints, cela entraînera à l’échelle mondiale une économie de 223 milliards de dollars sur une période de vingt ans2.

Le cas de la Gambie est un exemple-clef. Ce pays africain à faibles revenus a démontré qu’un programme de soins oculaires basé sur les principes et recommandations de VISION 2020 peut produire un taux de rendement économique de 10 % sur une période de dix ans (1986-1996)3. Une autre stratégie pour le plaidoyer ciblant les gouvernements consiste à souligner le lien entre VISION 2020 et les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), le plan d’action des Nations Unies pour éliminer l’extrême pauvreté et ses conséquences dans le monde d’ici l’année 2015.

Partout dans le monde, les gouvernements des pays à revenus faibles et intermédiaires subissent des pressions énormes concernant la réalisation des OMD. Si nous pouvons démontrer aux gouvernements que s’ils s’engagent envers VISION 2020, cela les aidera à atteindre les OMD et n’aura pas en fait pour effet de détourner les ressources allouées aux OMD, ceci peut être un moyen de faire en sorte que les gouvernements s’impliquent plus activement dans la lutte contre la cécité et débloquent les ressources financières nécessaires pour VISION 2020.

En effet, sept d’entre les huit OMD dépendent de mesures liées à la mise en uvre de VISION 2020. Ceci signifie que si les gouvernements œuvrent à atteindre les buts de VISION 2020, cela les aidera également à réaliser les OMD : tout le monde y gagnera.

Dans la plupart des pays, la première étape qui permet de traduire les cibles des OMD en termes d’actions spécifiques est la rédaction de Documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP). Ceci permet à chaque pays d’adapter les OMD à sa situation et d’établir ses priorités ; des personnes et des organisations-clefs dans la société civile et le secteur de l’entreprise sont impliquées dans cette étape. Comprendre le processus de rédaction des DSRP au niveau national et trouver le moyen d’inclure la prévention de la cécité dans ces plans est absolument essentiel si l’on veut établir un lien entre VISION 2020 et les OMD.

Les arguments qui suivent sont extraits d’un document publié par l’Agence internationale pour la lutte contre la cécité (IAPB) et intitulé « Cécité, pauvreté et développement : l’impact de VISION 2020 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement »4. Nous espérons qu’ils vous aideront à persuader votre gouvernement de mettre à votre disposition les ressources nécessaires pour soutenir VISION 2020.

OMD no 1 : Éradiquer l’extrême pauvreté et la faim.

Cible 1 : « Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1 dollar par jour ».

Cible 2 : « Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim ».

Nous avons tendance à concevoir la pauvreté purement en termes économiques (par exemple faibles revenus et dépenses, chômage, endettement, faible accès à la propriété foncière et mauvaises conditions de logement) mais ceci n’est pas le seul aspect de la pauvreté. En fait, la notion de pauvreté s’étend à d’autres aspects de la vie, tels que le manque d’accès à certains services (par exemple éducation, santé, programmes de lutte contre la pauvreté et d’alphabétisation, ou aide au développement). Lorsque l’on pense à la pauvreté, il faut aussi en considérer la composante sociopsychologique : les personnes concernées n’ont pas assez de contact avec les autres, ont des perspectives matrimoniales limitées, ont une mauvaise opinion d’elles-mêmes, sont exposées à l’exclusion sociale, à la violence et à l’abus d’autorité, et enfin elles n’ont pas les moyens de faire en sorte que la société prenne en compte leurs besoins et leurs sentiments. Par conséquent, on peut concevoir la pauvreté comme l’absence d’opportunités de vivre sa vie dans la dignité et le respect.

Si l’on réfléchit à la pauvreté en ces termes plus larges, le lien entre pauvreté et cécité apparaît plus clairement ; la pauvreté peut être à la fois une cause et une conséquence de la cécité. Les communautés qui vivent dans la misère sont plus que les autres exposées aux risques de carence en vitamine A, de rougeole et de trachome, trois facteurs qui augmentent le risque de cécité. À l’inverse, les personnes qui souffrent de cécité ont plus de difficulté à accéder aux services de santé oculaire, d’éducation ou de réhabilitation. Les personnes aveugles restent donc « pauvres », au sens large du terme.

De très nombreuses études ont également prouvé que la cécité peut entraîner la pauvreté ou exacerber celle-ci, car les aveugles sont moins productifs et ne peuvent pas contribuer aux revenus du foyer. On a aussi montré que, après une opération réussie de la cataracte, un fort pourcentage de malvoyants reprend les activités antérieures que la cécité les avait empêchés d’exercer.

Si les objectifs de l’initiative VISION 2020 sont atteints, le nombre de personnes aveugles ne sera que de 24 millions en 2020, au lieu d’atteindre le chiffre prévu de 75 millions. Au vu de ce que nous venons de dire, le succès de VISION 2020 aura donc pour effet de réduire la pauvreté et de diminuer la proportion d’individus dont le revenu est inférieur à 1 dollar par jour, ainsi que la proportion de la population qui souffre de malnutrition.

OMD nos 2 & 3 : Assurer l’éducation primaire pour tous, promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Cible 3 : « Donner à tous les enfants, garçons et filles, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires ».

Cible 4 : Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d’ici 2005, si possible, et à tous les niveaux de l’enseignement au plus tard en 2015 ».

Dans les pays à faibles revenus, environ 90 % des enfants malvoyants ne vont pas à l’école et, dans la plupart des pays, il y a plus de garçons que de filles dans les écoles pour aveugles. Parmi les facteurs qui font obstacle à la scolarisation des enfants malvoyants, on peut citer : le manque d’infrastructure, le manque de matériels pédagogiques adaptés ou d’enseignants qualifiés, une trop grande distance entre le domicile et l’école et un manque de sensibilisation chez les parents. En outre, le manque de prestations adaptées pour les enfants souffrant de basse vision ou de vices de réfraction contribue vraisemblablement à diminuer l’assiduité et la performance scolaires.

La cécité d’un adulte peut aussi nuire à la scolarisation des enfants dans sa famille. La raison en est que, dans beaucoup de pays à faibles revenus, ce sont souvent les enfants d’âge scolaire et d’autres membres de la famille qui aident les adultes aveugles à accomplir leurs tâches quotidiennes.

Les initiatives VISION 2020 peuvent contribuer de quatre façons à atteindre l’OMD de l’éducation primaire pour tous :

  • en réduisant la cécité chez l’adulte, de telle sorte que les enfants voyants n’aient pas à rester à la maison pour s’occuper des adultes aveugles
  • en prévenant la cécité infantile
  • en identifiant les enfants souffrant d’amétropies importantes non corrigées et en leur donnant les lunettes de correction dont ils ont besoin
  • en mettant en rapport les services de santé oculaire avec les services d’éducation spécialisée ou d’autres services de prise en charge des enfants aveugles ou malvoyants.

OMD no 4 : Réduire la mortalité infantile.

Cible 5 : « Réduire de deux-tiers le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans ».

On estime que, chaque année, près d’un demi-million d’enfants deviennent aveugles ; ceci revient en gros à dire qu’un enfant perd la vue toutes les minutes. On a également estimé que, dans les pays à faibles revenus, jusqu’à 60 % des enfants aveugles meurent un ou deux ans après avoir perdu la vue. La raison en est essentiellement que beaucoup d’affections qui entraînent la cécité chez l’enfant sont également des causes de mortalité infantile (par exemple la rougeole, la carence en vitamine A, le syndrome de rubéole congénitale ou la méningite).

Les initiatives mondiales de lutte contre la carence en vitamine A et la rougeole ont réussi non seulement à réduire la mortalité infantile, mais également à prévenir la cécité infantile. L’un des objectifs de VISION 2020 est d’éliminer les taies cornéennes chez l’enfant d’ici l’année 2020 ; un autre objectif est de diminuer de moitié la prévalence de la cécité infantile en luttant contre ses causes évitables. Ces deux objectifs, s’ils sont atteints, contribueront à diminuer la mortalité infantile. Les activités VISION 2020 peuvent également réduire la mortalité chez l’enfant en améliorant l’approvisionnement en eau et le système d’assainissement dans les zones d’endémie du trachome. Ceci réduira vraisemblablement l’incidence de la diarrhée, qui est une cause importante de carence en vitamine A.

OMD no 6 : Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies.

Cible 7 : « D’ici 2015, avoir stoppé la propagation du VIH/SIDA et avoir commencé à inverser la tendance actuelle ».

Cible 8 : « D’ici 2015, avoir maîtrisé le paludisme et d’autres maladies importantes, et avoir commencé à inverser la tendance actuelle ».

Les personnes qui souffrent d’incapacités, comme la cécité, sont peut-être plus que les autres exposées aux maladies infectieuses, parce qu’elles sont souvent exclues des activités de promotion sanitaire et ne peuvent recevoir les messages d’éducation sanitaire qui font appel à la vision (comme les posters, par exemple). Les personnes atteintes d’incapacités ont en outre un accès limité aux services de traitement ou de stratégie avancée et elles ont plus de mal à suivre les consignes de traitement lorsque celles-ci sont sous forme écrite. En bref, lutter contre la cécité aidera sans doute à réduire l’incidence de maladies infectieuses comme le VIH et le paludisme.

Par ailleurs, VISION 2020 peut servir de modèle dans la lutte contre les maladies infectieuses « négligées », grâce à l’exemple du Programme africain de lutte contre l’onchocercose (APOC). L’APOC a fait preuve d’une très grande efficacité dans la distribution annuelle de comprimés de Mectizan® à des millions de personnes en Afrique.

Ce modèle, qui offre un bel exemple de réussite, a été adopté par des interventions sanitaires de lutte contre d’autres maladies infectieuses (par exemple, la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide pour lutter contre le paludisme).

OMD no 7 : Assurer un environnement durable.

Cible 10 : « Réduire de moitié la proportion de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable ».

L’une des composantes de la stratégie CHANCE pour l’élimination du trachome est d’assainir l’environnement, en améliorant l’approvisionnement en eau et en réduisant le nombre de sites de reproduction potentiels pour les mouches. Si cette composante « E » (Environnement) de la stratégie CHANCE est mise en œuvre dans les zones d’endémie du trachome, cela contribuera à atteindre l’OMD no 7.

OMD no 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Cibles 12 à 15 & 18 : « Les actions que doivent mener les pays aux niveaux régional, national et international pour atteindre les OMD nos 1 à 7 ».

Ce qui fait la force de VISION 2020, c’est l’existence de partenariats solides à tous les niveaux. Au niveau international, l’IAPB représente l’Organisation mondiale de la Santé et plus de 70 organisations internationales et nationales engagées dans la lutte contre la cécité.

Aux niveaux national, régional et communautaire, VISION 2020 favorise la création de partenariats solides entre les ministères de la santé, des organisations nationales et internationales, des organisations professionnelles et des groupes de la société civile. Ceux-ci sont réunis dans des comités VISION 2020, qui ont pour but d’améliorer les services de santé oculaire et d’éliminer la cécité évitable. Par conséquent, soutenir VISION 2020, c’est contribuer à renforcer des partenariats mondiaux pour le développement.

Cible 17 : « En coopération avec l’industrie pharmaceutique, rendre les médicaments essentiels disponibles et abordables dans les pays en développement ».

Les programmes VISION 2020 assurent la disponibilité des médicaments essentiels pour la prévention de la cécité, grâce à des partenariats internationaux, nationaux et régionaux pour lutter contre l’onchocercose, le trachome et la cécité infantile. Conclusion Si les gouvernements, les agences de développement et autres donateurs ne réalisent pas l’investissement adéquat pour soutenir la mise en œuvre du programme VISION 2020, les Objectifs du Millénaire pour le Développement resteront hors d’atteinte.

Conseils pratiques (1)

Lorsque vous plaidez pour la santé oculaire, l’une des meilleures techniques consiste à démontrer que le programme VISION 2020 a été couronné de succès dans des pays ou districts semblables à celui dans lequel vous souhaitez effectuer des changements.

Vous devez appuyer votre démonstration sur des données apportées par la recherche et sur une connaissance approfondie pas seulement de votre sujet, mais également de la situation dans laquelle le gouvernement national se trouve présentement. Quels sont actuellement ses objectifs, ses besoins et les obstacles auxquels il doit faire face ? Assurez-vous que vous prenez tout ceci en considération.

Il vous faut également savoir quels sont les plus hauts niveaux où se prennent les décisions et vous devez être prêts à engager le dialogue avec les décisionnaires les plus importants.

Conseils pratiques (2)

Comme toujours dans le cas du plaidoyer, lorsque vous vous adressez à des gouvernements, il faut que vous soyez prêts à répondre à ces deux questions : « Qu’est-ce qu’on y gagne ? » et « Pourquoi devrait-on faire ce que vous nous demandez ? ». Voici quelques suggestions de réponses :

  1. Il est très important d’éliminer la cécité et la basse vision. Après la mort et le cancer, c’est ce dont les gens ont le plus peur.
  2. Vous en avez fait la promesse : rappelez-leur ce à quoi ils se sont déjà officiellement engagés : les OMD, les résolutions de l’Assemblée mondiale de la Santé et les documents stratégiques régionaux de l’OMS.
  3. VISION 2020 est un programme soutenu par l’OMS et il est inclus dans le Plan stratégique à moyen terme de l’OMS pour 2008-2013.
  4. L’élimination de la cécité évitable ne coûte pas si cher que ça et elle est d’un excellent rapport coût-efficacité. Il est possible d’utiliser au mieux les ressources existantes et d’intégrer l’élimination de la cécité évitable dans le système de santé déjà en place.
  5. Vous avez beaucoup d’alliés potentiels : le secteur de l’entreprise, les ONG locales et internationales, ainsi que les organismes professionnels.
  6. VISION 2020 n’est pas un programme vertical mené par les ONG. C’est un programme de santé complet et intégré. VISION 2020 s’intéresse à ce qui vous tient à c œur, comme les soins de santé primaires et le renforcement de votre système de santé, et ce programme apportera des résultats dans ces domaines.
  7. Le programme VISION 2020 est conçu pour être mis en œuvre par les gouvernements. Par conséquent, sa réussite vous permettra de conquérir des électeurs ! Les gens sont reconnaissants lorsqu’on restaure leur vue. Les fonctionnaires ont besoin de lunettes de lecture pour travailler et les écoliers réaliseront pleinement leur potentiel avec une bonne vision.

Références

1 Taylor, HR. Am J Ophthalmol 2007;143: 1-8.

2 Frick KD, Foster A, Bah M, Faal H. Am J Ophthalmol 2003;135: 471-476.

3 Frick KD, Foster A. Arch Ophthalmol Chic 2005;123: 239-243.

4 Pour consulter ou commander ce document en français, aller sur www.v2020.org ou écrire à communications@v2020.org